L'Urolift, un implant intra-prostatique

L’Urolift, nouvelle technique mini-invasive permettant de traiter l’adénome de la prostate, appelé aussi hypertrophie de la prostate, tout en préservant les éjaculations.

 

Prendre rendez-vous

Votre intervention en bref

Indication

Prostate de 20 à 60 grammes chez des patients ne supportant pas les effets secondaires des médicaments à visée prostatique OU ne répondant pas au traitement médicamenteux.
Examen de santé complémentaires: Échographie réno-vésico-prostatique avec mesure du résidu post-mictionnel/ Dosage du PSA/  Fibroscopie vésicale en cas de doute sur un lobe médian prostatique.

Technique

Intervention : Urolift, pose de plusieurs implants intra-prostatiques par voie endoscopique pour désobstruer le canal urétral.

Durée

Intervention : intervention 20 minutes. 
Séjour : Anesthésie générale ou locale (à la demande du patient). Intervention réalisée en ambulatoire (sortie le jour même de l’intervention).

Présentation complète
L’adénome de la prostate est courant chez les hommes de plus de 50 ans. Il se manifeste par une hypertrophie bénigne de la glande prostatique pouvant causer des troubles urinaires gênants, tels que des besoins fréquents d’uriner, des difficultés à vider complètement la vessie ou une diminution du jet urinaire.

Plusieurs options thérapeutiques sont disponibles pour atténuer ces symptômes et améliorer la qualité de vie. En fonction de la gravité des symptômes, ces options vont du traitement médicamenteux (simple ou double) à la chirurgie conventionnelle. 

Lorsque le traitement médicamenteux ne fonctionne pas chez un patient ou en cas de mauvaise tolérance des médicaments en raison des effets secondaires, une alternative chirurgicale est indiquée.

Entre ces deux options, il existe une nouvelle solution : les implants Urolift qui se démarquent par leur simplicité, leur efficacité et le maintien constant des éjaculations.

Qu’est-ce-que le système Urolift ?

C’est un dispositif médical novateur qui permet de traiter l’adénome de la prostate sans nécessiter de résection, de vaporisation ou d’ablation de tissu prostatique. 

Le système utilise l’installation d’implants permanents dans la glande prostatique, introduits par l’urètre. Ces petits ressorts fonctionnent comme des écarteurs, soulevant et maintenant les lobes prostatiques élargis à distance de l’urètre afin de libérer le passage des urines.

A quels types de patients s’adresse ce traitement ?

Ce dispositif Urolift concerne UNIQUEMENT les prostates de petit volume, c’est-à-dire de 20 à 60 grammes ET ne présentant pas de lobe médian. Le lobe médian est un 3ème lobe prostatique qui va constituer un clapet et rendre l’évacuation des urines encore plus difficile.

De plus, l’Urolift est une option intéressante pour : 

  • certains patients atteints d’un adénome de la prostate modéré à sévère, insatisfaits
  • des patients intolérants aux traitements médicamenteux
  • des patients préfèrant éviter une chirurgie classique (HoLEP, vaporisation, résection de la prostate).

Comment se déroule la pose d’implants Urolift ?

L’intervention est réalisée en ambulatoire. Elle peut être réalisée sous anesthésie locale (instillation urétrale de gel de xylocaïne), rachianesthésie ou anesthésie générale. La sortie du patient à son domicile s’effectue le jour même.

La pose d’implants prostatiques est une procédure mini-invasive. Les implants sont positionnés à l’aide d’un applicateur introduit lors d’une endoscopie (cystoscopie). Comprenant deux implants métalliques reliés par un fil de polypropylène, ceux-ci s’appuient sur l’extérieur de la prostate (capsule prostatique) et dans la lumière urétrale. Le fil tendu entre eux comprime les lobes prostatiques, libérant ainsi l’urètre prostatique. Son action est purement mécanique, sans retrait de tissu. 

En général, deux à quatre implants (deux de chaque côté) sont nécessaires pour ouvrir suffisamment l’urètre prostatique, mais ce nombre peut varier en fonction de la taille et de la conformation de la prostate. La mise en place d’une sonde vésicale à la fin de l’intervention n’est pas systématique.

Le but de l’intervention étant de créer un chenal antérieur.

Les implants permanents sont mis en place à l’aide d’une aiguille sortant du dispositif.

Les avantages et inconvénients de cette solution endoscopique

Par rapport au traitement chirurgical standard pour traiter l’hypertrophie bénigne de la prostate, le dispositif Urolift comportent des avantages et des inconvénients : 

Les avantages du dispositif Urolift

  • Ils n’entraînent pas de troubles de l’érection ou de l’éjaculation, contrairement à d’autres traitements de l’adénome de la prostate.
  • La récupération est plus rapide, permettant de reprendre les activités habituelles le lendemain de l’intervention.
  • L’intervention peut être réalisée sous anesthésie locale.
  • Pas de pose de sonde vésicale.
  • Amélioration durable des troubles mictionnels.

Les inconvénients du dispositif Urolift

  • Il s’agit d’un traitement alternatif avec un risque plus important de perte d’efficacité à 5 ans par rapport aux techniques conventionnelles tels que l’HoLEP qui reste le traitement de référence.
  • Avec ce traitement le canal prostatique sera élargi et les patients ressentiront une amélioration. La prostate continuera à grossir et la symptomatologie invalidante pourra réapparaître avec le temps. 
  • Certains effets secondaires peuvent survenir, tels que des douleurs lors de la miction, des envies fréquentes d’uriner, des saignements ou des infections urinaires.
  • 10 % des patients pourront présenter un blocage urinaire nécessitant la pose d’une sonde vésicale après l’intervention.

 

 

illustration avant et après la pose de l'implant Urolift

Que dit la littérature scientifique du traitement par Urolift ?

Les études menées sur cette technique mini-invasive pour traiter l’hypertrophie bénigne de la prostate mettent en évidence plusieurs points :

  • Un patient traité par Urolift récupère plus vite et est plus rapidement satisfait qu’un patient traité par une résection de la prostate classique  (RTUP).

temps de récupération après Urolift

  • L’étude LIFT prouve que les résultats obtenus avec le système UroLift sont rapides, durables et reproductibles

  • Le traitement par Urolift offre des résultats durables, avec seulement 15 % des patients nécessitant un nouveau traitement au bout de 5 ans. L’HoLEP, qui est une chirurgie plus lourde, donne un taux de retraitement de 0,5 % à 5 ans. Cependant, elle ne permet de conserver les éjaculations que dans 20 % des cas si on ne préserve pas la région postérieure de l’adénome ( 80% de préservation dans ce cas).
  • 100 % des patients conservent leur éjaculation avec ce traitement. Ce  n’est pas le cas avec toutes les autres techniques alternatives (Embolisation prostatique- rezum- aquablation).
  •  L’Urolift permet d’avoir de meilleurs résultats sur la fonction sexuelle que les médicaments classiques ( alpha-bloquant ou inhibiteur de la 5 alpha réductase).

etude impact de l'urolift sur la sexualité

Le traitement par Urolift est une révolution mini-invasive dans le traitement alternatif à la chirurgie. Il ne remplacera jamais une intervention chirurgicale classique mais permettra de le retarder de quelques années tout en préservant les éjaculations.

Cette solution peu invasive, sans risque majeur, permet d’améliorer de façon notable la qualité de vie des patients lorsqu’ils sont bien sélectionnés.

Avant et après la pose des implants uriloft
FAQ

Quels résultats après le traitement Urolift ?

  • une augmentation du débit urinaire maximal (Qmax)
  • une préservation de la fonction sexuelle 
  • un taux de satisfaction des patients très élevé
  • une réduction du score IPSS qui réflète la gêne mictionnelle

Quelle est la durée de vie des implants Urolift ?

L’implant Urolift est conçu pour être permanent et n’a pas besoin d’être remplacé. Sa conception utilise des matériaux biocompatibles qui ne provoquent ni inflammation ni rejet, et il est résistant à l’usure et à la corrosion

Si les symptômes urinaires réapparaissent avec le temps, on ne propose pas de retraitement mais un traitement classique. Par ailleurs les implants sont retirés lors d’une chirurgie classique.

Cette intervention est-elle prise en charge par la sécurité sociale ?

Depuis 2024, il existe une prise en charge par la sécurité sociale, jusqu’à 4 implants par procédures sont pris en charge.

3 implants sont nécessaires en moyenne lors d’une intervention.

Les honoraires du chirurgien feront l’objet d’un devis avant l’intervention.

Évaluez vos symptomes

Le questionnaire IPSS (International Prostate Symptom Score) a été créé pour évaluer la sévérité de vos symptômes de la BPH. Effectuez le test et nous vous enverrons aussitôt vos résultats par email.

Je commence

Documentation

 

Retrouvez toutes les informations relatives à cette intervention grâce à la fiche d’information patients de l’Association Française d’Urologie.

En vidéos

En images

illustration avant et après la pose de l'implant Urolift
Avant et après la pose des implants uriloft

Prise-en-charge

Laser prostate paris - Prise en charge

De votre première consultation à votre sortie, tout ce qu'il faut savoir de votre prise en charge. Le Docteur Allan Lipsker, urologue à Paris, exerce au cabinet ou en clinique, en région parisienne. Pour connaître tous les détails ou prendre rendez-vous :

RENDEZ-VOUS logo-doctolib T : 07 69 54 39 22 picto-consultation Évaluez vos symptomes